Tag Archives: se sentir bien

Détoxifiez votre corps : 5 actions essentielles

Comment nettoyer votre corps pour bien démarrez l’année ? Voici 5 actions essentielles pour toute détox :

  1. Levez-vous tôt !
  2. Buvez de l’eau chaude avec un citron !
  3. Prenez des « douches froides » !
  4. Faites du sport !
  5. Adaptez vos repas pour faire le plein de légumes !

***

1. Bien dormir mais se lever tôt

Même si vous êtes fatigués, c’est important de se lever tôt. Quand vous avez vraiment besoin de sommeil, couchez-vous tôt, vous récupérerez votre sommeil plus efficacement et ça ne décalera pas vos journées !

se lever tôt

2. Bien boire et commencer la journée avec une eau tiède citronnée

Boire de l’eau chaude (tiède), éventuellement avec du citron et même du gingembre, permet au corps de bien se nettoyer. En commençant la journée avec une telle boisson, vous êtes sûrs que vos cellules se régénèreront bien mieux. Pourquoi de l’eau chaude ? Parce que le corps n’est plus besoin d’élever la température de l’eau pour l’amener à votre température interne… et il peut focaliser cette énergie pour digérer et évacuer les toxines.

D’ailleurs, pensez aussi à boire suffisamment d’eau : au moins 1 l, voire 1,5 l par jour (c’est à vous de définir ce dont votre corps a besoin !). Jetez un oeil à cet article si vous voulez des bonnes raisons de boire de l’eau (et pas d’autres boissons qui contiennent de l’eau).

 

eau chaude, citron et gingembre

Photo par Dominik Martin sur Unsplash

3. Se laver à l’eau « froide »

Prendre des douches progressives – tièdes puis froides – permet d’activer votre circulation sanguine. Et quand le sang circule bien, tout va bien. Le mieux est de vous réchauffer un peu puis de descendre progressivement la température de la douche : Commencer par arroser vos pieds, remonter vers vos jambes puis votre abdomen jusqu’à la tête. Le but n’est pas de prendre une douche glacée (et éviter un choc thermique) mais juste de redescendre votre température corporelle. Vous serez aussi bien réveillé(e) et prêt(e) pour une super journée !

douche nature

Photo par Seth Doyle sur Unsplash

4. Bouger, courir, pédaler, … en bref : faire du sport

Faire du sport, c’est évacuer les toxines et émotions emmagasinées par votre corps lors des fêtes. Cela oxygène le cerveau aussi et permet même de vous inspirer dans vos projets ! J’ai listé d’autres super raisons pour faire du sport ici.

5. Bien nourrir votre corps (ça veut dire des légumes)

Pendant votre détox, c’est bien d’arrêter le sucre et le chocolat… mais vous n’êtes pas puni pour autant. Vous pouvez très bien prendre un peu de chocolat (ou une galette des rois) en dessert. Vous pouvez prendre un chocolat chaud quand vous rentrez frigorifié(e) par le vent, la pluie ou la neige de ce mois de janvier.

Mais évitez les chips avant le repas & privilégiez les légumes :
– des carottes ou du chou-fleur en apéro, par exemple
– des légumes variés dans les plats.
Limitez la quantité de viandes et de produits laitiers : croyez-moi ou non, cela encombre quand même le corps, surtout en abondance comme lors des fêtes.
Prenez vos protéines dans les légumes (avocat, par ex) ou les céréales (quinoa, par ex) pour garder votre énergie.

Petite astuce : si vous avez des envies de sucre, c’est souvent un manque de protéines. Et les envies de chocolat, c’est le signe d’un besoin de déstresser, lâcher prise et donc de faire du sport ou du yoga !

img_8700

Selon vos besoins, vous pouvez poursuivre cette détox 2 jours, 7 jours, 14 jours ou 21 jours. C’est à vous de voir jusqu’où vous voulez aller en écoutant votre corps 🙂

Et vous, quelles sont vos astuces pour nettoyer votre corps ?

Comment passer à une alimentation bio pas chère ?

Pour ceux qui s’intéressent à l’alimentation biologique, comment faire pour pouvoir se le payer ? Voici ma technique testée pendant plus de 5 ans. 



Je l’ai déjà dit dans un précédent post, notre société ne nous pousse pas vers le bien-être mais la consommation. C’est pourquoi c’est à vous de définir vos besoins pour être bien dans votre corps et dans votre esprit. C’est ça la base d’une vie heureuse.

 

Le truc pour manger bio pas cher c’est très simple : n’achetez pas vos courses habituelles en version bio !

 

Pour passer au bio, il faut faire des choix dans son alimentation. Les produits chers en bio sont principalement les viandes/poissons, les huiles, les biscuits/chocolats et les produits hors saison ou industrialisés.

Quelques conseils basés sur mon expérience :


  • Les études ont montré que la viande n’est pas nécessaire à manger tous les jours, car il y a des protéines aussi dans les légumes (et certaines céréales). Alterner entre achats viande et poissons.

  • Non, vous n’avez pas besoin d’utiliser autant d’huile. Vous jetez le fond avant nettoyage, au final. Il y a des poêles qui ne nécessitent pas d’huile, d’ailleurs. Si vous durez plus longtemps avec de l’huile de qualité, c’est tout bénef!

  • Les légumes et fruits hors saison coûtent cher, certains condiments aussi. Faites un potager et plantez les bases (persil, ciboulette, basilic). Si vous aimez les tomates en hiver, bricolez une serre. Achetez le reste. Et si vous vivez en appartement, les paniers de légumes sont une bonne facon d’acheter local de saison et à bas prix.

  • Les biscuits, chocolats et bonbons, vous le savez, il ne faut pas en abuser.

Si vous avez envie de sucré, vous avez probablement besoin de protéines.


Si vous êtes nerveux, grignoter du sucre va augmenter vos humeurs. Choisissez des en-cas du style fruits frais ou secs (plein d’oméga 3), du chocolat noir ou même du yaourt (le végétal n’impacte pas les intestins non plus).

Mon petit truc au boulot pour le moment, c’est le gingembre enrobé de chocolat ou les noix grillées.

  • Éviter les produits trop travaillés /industrialisés. Prenez le temps de cuisiner !


C’est bon pour la santé, le moral et ça détend (normalement).

  • Éviter de retourner souvent au magasin. Terminer vos armoires avant de faire des courses supplémentaires !

La meilleure façon de limiter les achats imprévus et pas tout à fait nécessaire, c’est de s’éloigner de la source de tentations ! En plus, souvent il reste des ingrédients de base dans vos armoires pour vous faire des desserts (n’est-ce pas ?!).

Cette technique m’a réellement aidée à affronter les périodes moins riches de ma vie 🙂
Quoi que vous fassiez, n’oubliez pas d’être gentil envers vous-mêmes et assumez pleinement vos choix de vie. Vous n’avez pas besoin de les justifier.

À vos fourneaux 🙂

Les 5 étapes essentielles vers une meilleure vie

Connaissez-vous les points les plus importants à suivre pour avoir une vie au top ? Savez-vous qu’il y a des étapes essentielles et actions indispensables pour obtenir la vie de vos rêves ? Voici quelques conseils bien adéquats à mettre en pratique.

 

  1. Organisez votre vie aux niveaux de votre :
    *Environnement : trier, ranger, organiser votre espace et nettoyer régulièrement.
    Si vous vivez dans un endroit bien rangé et propre, vous serez plus facilement de meilleure humeur ! Prenez le temps dont vous avez besoin pour vous sentir bien chez vous : organiser votre espace de façon à ce que vous puissiez ranger et nettoyer régulièrement et rapidement. Il faut qu’il ne reste aucun tas à trier !
    Votre espace de vie peut vivre… si c’est bien organisé, vous ne perdrez pas trop d’énergie à ranger ou nettoyer.

    *F
    inances : organiser vos finances, c’est définir vos rentrées d’argent et vos dépenses, ménager des espaces pour vos factures et documents administratifs (fardes, par exemple) dans votre bureau, prévoir les sorties, préparer la vérification et le paiement des factures au moment adéquat pour vous. Une fois que tout ça est mis en place, les factures perdues/impayées et les dettes disparaîtront.
    Pour la santé de vos finances, vous avez besoin de savoir si vous vivez dans vos moyens… et si ce n’est pas le cas, de trouver des solutions pour que ce soit le cas.

    *R
    elations : familiales, amicales ou professionnelles… réservez du temps de qualité pour les gens que vous portez dans votre cœur. Prévoyez des soirées avec votre partenaire de vie, vos enfants, vos amis, votre famille. 
    Organiser ses relations, ça inclut aussi de laisser tomber les relations toxiques… vous savez, ces gens qui vous prennent votre énergie… Si vous êtes vidés/fatigués/sur les nerfs/etc. après une conversation normale avec quelqu’un, cela veut juste dire qu’il y a antipathie et que vous avez peut-être même besoin de ne plus voir cette personne pour être bien.

    *Santé : oui, la santé, ça s’organise.
    De quoi avez-vous besoin dans votre vie pour être en bonne santé. Vos médicaments ou nutriments sont-ils tous dans une armoire ? ou pêle-mêle dans plusieurs armoires ? Pour vivre sainement, vous savez que vous devez manger d’une certaine façon ? Alors vous savez que vous avez besoin d’une organisation, qu’il s’agisse de rappels pour prendre un cachet, de préparer des menus de la semaine ou de faire la liste des aliments qu’il n’y a plus dans votre placard avant de faire les courses.
    Si vous avez besoin de faire du sport régulièrement pour votre santé, organisez-vous aussi pour prendre ce temps.


    nergie spirituelle : définissez des moments pour vous sentir bien (méditer, prier, parler aux arbres, etc.) et déterminez votre sens de vie.
    Si vous n’avez pas de sens à votre vie, il y a 80% de chance que vous la subissiez plutôt que de la vivre pleinement… ce qui veut dire que vous pouvez vous sentir mieux à la fin de chaque journée si vous gardez votre sens de vie en tête.


    *Temps : organiser votre temps, c’est prévoir les choses que vous avez à faire et choisir les priorités à faire par jour. Si votre temps est bien organisé, vous abattrez plus de boulot que si vous travaillez simplement selon votre to-do liste en remettant la suite de la liste au lendemain (c’est limite de la procrastination, ça…!). En prenant le facteur « temps » en compte, vous jouez avec votre adrénaline pour être plus efficace dans chaque tâche.
    Concrètement, vous le savez, vous êtes plus rapides quand vous avez en tête toutes les choses que vous comptez faire sur la journée. Si on vous donne une tâche et qu’à la fin de chaque tâche, vous recevez une autre, instinctivement vous serez plus lent. 


    Vous le savez, tout est lié. Mais vous avez besoin d’organisation dans votre vie pour vous focaliser sur le reste.
    Une fois que vous avez des systèmes efficaces et bien organisés, vous serez plus efficaces dans tout. Mais vous avez besoin de prendre le temps de vous organiser d’abord. Sans cela, les imprévus iront sur la pile des autres choses à faire et vous n’aurez probablement jamais le temps de vous mettre à régler ces choses.

    où allez-vous comme ça dans votre vie

  2. Définissez et investissez dans votre futur :
    Quelle vie voulez-vous vivre ?
    Quels sont vos objectifs dans votre vie ?
    Pourquoi ? Quel est le sens profond de ces choix/désirs à vos yeux ?
    Puis, comment allez-vous les manifester et agir ?

    Confession en exemple : Je veux vivre une vie pleine de sens, de découvertes et d’émerveillement. Je veux pouvoir subvenir à mes besoins financièrement et je veux travailler dans quelque chose qui a du sens pour moi. J’ai toujours voulu être écrivaine mais ne savait pas sur quoi écrire. J’écris des articles sur ce blog et je crée des sites web parce que ça me challenge et que j’apprécie la tranquillité du virtuel. Je partage dans ce blog des choses que j’apprécie dans la vie et des conseils que je donne à mes amis… en me disant que ça pourrait aider des gens, répondre à des questionnements, etc. Je suis idéaliste et je souhaite aider le monde entier à aller mieux. Je suis convaincue que c’est en lançant des sourires que l’on peut améliorer le monde en commençant par mettre les gens que l’on croise de bonne humeur. Je pense que ces petites graines que je sème dans mes blogs pourront toujours aider d’autres à se sentir mieux. Et ça me fait me sentir bien. Mais pour être vue et lue en ligne, je dois avoir un rendement régulier d’articles dans lesquels je crois et qui plaisent. Ce défi me plaît et chaque jour, j’ai de nouvelles idées d’articles à partager avec vous.

  3. Déterminez des paramètres pour suivre votre évolution vers vos objectifs de vie. Par exemple, si vous voulez manger plus sain, observez vos repas et les proportions de nourritures saines que vous augmentez petit à petit dans vos menus.
    Dans mon exemple, c’est la satisfaction que je retire personnellement de mes articles et le nombre de réactions qui me servent de paramètres.
    Si votre objectif de vie est de bien éduquer vos enfants, vos paramètres sont leurs paroles et actions.
    Si votre objectif de vie est d’avoir une chouette maison avec la personne que vous aimez ou de découvrir le monde, devinez quels paramètres vous pouvez déterminer pour voir votre avancée.

    la nature est le meilleur endroit pour méditer

  4. Méditez pour réduire le bruit de vos pensées, prier, écouter de la musique inspirante… ménagez-vous ce temps pour vous-mêmes.
  5. Avancez vers vos buts chaque jour (pour éviter la procrastination) : commencez par les « plus difficiles » choses nécessaires, une étape à la fois.

 

Il y a un article bien plus détaillé là-dessus sur Medium par Ben Hardy.

Pourquoi voyager seul(e) est important ?

Il y a quelques temps je me suis remémoré de bons (et moins bons xD) souvenirs de voyages pour expliquer à Hostelworld sur Twitter comment voyager seule a changé ma vie.
Plusieurs de mes amis m’ont confié ne pas être à l’aise avec l’idée de voyager seul(e). Souvent, ils cherchent quelqu’un avec qui faire ces voyages dont ils rêvent. J’en profite donc pour partager mes expériences et tenter de montrer que voyager seul(e) est une opportunité rare de la vie qu’il faut saisir sans attendre, surtout lorsque l’on ne se connaît pas très bien.

Pourquoi est-il bon de se perdre ?

Pour mieux vous connaître !

Il y a plusieurs façons de réagir quand on se perd :

  • Paniquer, laisser place au désespoir. C’est une réaction humaine simple qui arrive surtout les premières fois où l’on se retrouve seul(e) et perdu(e).
  • Demander son chemin à un passant, si on ose… l’ego et la fierté peuvent être gênants pour ça.
  • Continuer à se balader en espérant que son instinct va trouver une solution.
  • Essayer d’identifier une direction suffisamment peuplée et trouver éventuellement des panneaux de signalisation qui vous disent quelque chose. Cette stratégie peut vous amener à suivre des gens, en espérant qu’ils ne rentrent pas chez eux et qu’ils ne vous remarqueront pas. Cela peut vous mener à vous éloigner de votre but, mais pas toujours.
  • etc.


Personnellement, j’ai tendance à mélanger les stratégies « instinct » et « réflexion d’après les gens que je croise ». Je finis toujours par retrouver mon chemin. 

Voyager solo m’a fait réaliser à quel point je n’aime pas demander de l’aide à n’importe qui, surtout tant que je crois que je peux gérer moi-même. C’est un trait de ma personnalité que je sais mettre entre parenthèses si nécessaire depuis que je me suis rendue compte que je fonctionnais comme ça.

Et vous, que faites-vous quand vous vous perdez ?

Se perdre est quasi inévitable en voyage, ne fut-ce que pour quelques brefs instants. Si vous ne vous êtes jamais perdu(e)s, vous êtes probablement passés à côté de quelque chose ! Cette étape est importante car :

  • elle défie votre égo, 
  • vous sort de votre zone de confort et
  • vous pousse à prendre des mesures pour vous rassurer.

Quelle est VOTRE façon de gérer les « situations-problèmes » ?

À force de devoir résoudre des situations vous-mêmes, vous êtes sûrs d’en apprendre plus sur vous, vous améliorez et prendre peu à peu confiance en vous.

Apprendre à oser

Lors de tous vos voyages, même accompagnés, vous vous retrouvez à devoir oser plus qu’au quotidien.

Oser
, c’est faire preuve d’adaptabilité et se permettre de résoudre des problèmes ou des questions parfois plus vite que d’accoutumée. 

En plus, oser, c’est comme se perdre : au final, vous pouvez découvrir des endroits insolites, pittoresques et inconnus. Vous pouvez prendre conscience de ce qui existe en dehors de votre zone de confort (hébergement, activités habitudelles, etc.) et résoudre des « mystères ».

Apprendre à mieux se connaître en solo

Voyager n’est pas toujours reposant. C’est même stressant d’une certaine façon : être à l’heure pour prendre l’avion ou le train, passer la sécurité, trouver quelque chose à manger à l’heure où les restaurants ou magasins sont ouverts, trouver son hôtel, s’y retrouver dans les transports en commun ou trouver un moyen d’expliquer où on veut aller à un conducteur de taxi…

Ces petits stress ne sont pas très différents de ceux que nous expérimentons au quotidien…! Pourtant, ils en effrayent plus d’un. Et cela effraye d’autant plus quand on est seul(e)… Pourquoi ? Bien souvent, les personnes qui n’aiment pas voyager seules ont déjà du mal à rester seules dans leur vie.

D’après mon expérience, apprendre à vivre avec soi est hyper important, avant de construire quoique ce soit. Les voyages en solo peuvent fournir de grandes opportunités pour apprendre à mieux se connaître.

Une des clés dans cet apprentissage de vous-même est d’être particulièrement gentil avec vous-même ! Vous êtes coincés dans le voyage de la vie avec vous-même, il n’y a aucune raison de vous punir et vous torturer pour des choses que vous ne faites pas bien durant toute cette vie. Si vous voyez ce que vous faites mal, c’est déjà très bien. Profitez-en pour aller de l’avant. Si vous savez changer les choses qui vous font vous critiquez, changez-les. Si vous ne savez pas les changer, acceptez-les. Et aller de l’avant.

C’est la même chose pour les voyages. Chacun de vos actes peut être une bénédiction qui va vous dire « cool, tu gères » ou « mais qu’est-ce que tu fous, t’as raté sur ce point-là ». Dans les deux cas, ce sont des bénédictions car cela vous permet d’avancer et de vous prouver à vous-mêmes que vous êtes quelqu’un avec qui cela vaut la peine de prendre du temps pour vous faire plaisir et voyager. Car, dans les deux cas, vous vous approchez de l’efficacité et du bien-être…

Chercher à se sentir bien en toutes circonstances

À ce propos, il est très important de porter son attention sur tout ce qui peut vous faire plaisir, vous mettre à l’aise.

Exemple :

À mon arrivée à Porto, juste en sortant du métro qui m’a emmené depuis l’aéroport jusqu’au « centre-ville », je me suis perdue, j’avais chaud et faim… Que des raisons pour ne pas être à l’aise. Et pourtant, la première solution était simple, vu que je me baladais avec mon sac sur le dos. Je me suis changée devant une église, quelque peu cachée par des arbres. 

L’étape suivante était de retrouver plus ou moins son chemin, incluant la gare et un resto. 

Autant être habillée de façon appropriée si c’est pour se balader à travers la ville pour chercher à manger… en partant d’un point où on ne sait pas où on est.

J’ajoute, en parlant de nourriture, que mon régime alimentaire (sans gluten et sans lait animal) est un choix que je maintiens depuis 10 ans. Je connais beaucoup de gens dans le même cas (intolérants à certains aliments) qui ont tendance à oublier leur choix alimentaires lorsqu’ils sont en voyage. La « facilité » apparente de ce choix est généralement subi par après et terni les expériences qui suivent. 


Pour moi, ce n’est pas une bonne idée de laisser tomber mes choix en matière de nourriture quand je voyage, et ce pour deux raisons. La première est que je suis du coup sujette à beaucoup d’émotions irrationnelles et exagérées suite au repas de « craquage ». La seconde est que, par expérience, je peux vous assurer que peu importe où je vais, je trouve toujours quelque chose que je peux manger. 

En plus de mieux savoir comment je fonctionne en situation problématique, je me suis prouvé à moi-même que je sais me fournir le confort dont j’ai besoin au moment où j’en ai besoin…

J’ai appris à voir ce qui est bien ailleurs et, à mon retour, ce qui est bien chez nous aussi. J’ai appris à le dire aux gens quand je trouve que ce qu’ils font est vraiment chouette et bien pensé, même si je n’achète pas précisément leurs produits (pour des raisons personnelles).

Donc, le tout est de savoir s’adapter pour les bonnes choses et de prêter attention à son confort quand on voyage seul(e).
Astuce toute bête : se changer quand on arrive à l’aéroport. Surtout quand c’est l’été, qu’il fait chaud dehors et que votre destination ne sera probablement pas aussi chaude au milieu de la nuit (selon votre heure d’atterissage). Logique, d’après vous ? Très bien. Mais sachez que d’après ce que j’ai vu, il n’y a pas tant que ça de gens qui prennent le temps de se changer à l’aéroport. 

Au retour, je me suis sentie plus ouverte et motivée à communiquer avec les gens.


 
Bref, je vous conseille les voyages solo. C’est vraiment une expérience bénéfique. Cela vous apportera toujours beaucoup !