Les 5 accords toltèques

Connaissez-vous les « Accords Toltèques » ? Ce sont des règles de conduite qui permettent de régler et limiter les conflits. Les mettre en application n’est pas une mince affaire, évidemment. Mais si vous vous efforcez à les suivre le plus possible, vous pourrez observer des changements dans votre vie. Croyez-moi, je les suis depuis plus de 10 ans et ça marche !

Voici les Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz :

  1. Que ta parole soit impeccable !
  2. Ne prends rien personnellement !
  3. Ne fais aucune supposition !
  4. Fais toujours de ton mieux !
  5. Sois sceptique mais apprends à écouter !

 

Au début, il y en avait que quatre. Dernièrement, un cinquième a été publié. Vous pouvez trouver la version originale des livres ici : http://www.miguelruiz.com/books/.

Mais qu’est-ce que ces « accords » veulent vraiment dire ?

  1. Faites attention à vos mots.
    L’univers est votre propre police. Tout ce que vous dites pourra revenir contre vous. Ne prononcez aucun mot que vous ne puissiez assumer. Le mieux est même de se concentrer sur un parler respectueux. Cela vous apportera du respect et des réactions positives. Une attitude compatissante et des mots simples vous apporteront toujours plus de compassion, de sympathie et de respect.Soyez tout de même justes dans vos propos. Car être trop gentil ne vous fera pas du bien, et être hypocrite vous reviendra dans la figure, tôt ou tard.Les mots que vous prononcez, même énervés, vous reviennent. Vous attirez ce que vous prononcez. L’univers fonctionne d’après cette « loi de l’attraction« . Si vous souhaitez attirer des problèmes, du malheur, la maladie ou de la « merde », vos jurons et gros mots vous y mèneront facilement. Mais ne gardez pas forcément votre énervement pour vous. Soyez créatifs. Prenez l’exemple du Capitaine Haddock et de ses nombreux jurons. Je ne sais pas vous, mais attirer des cornichons, coléoptères, des bachi-bouzouk ou des moules à gaufres, cela me plaît plutôt plus que des merdes.
    Voici mes ‘gros mots’ favoris du moment : « nom d’un p’tit Schtroumpf » et  « colchique dans les prés ».Capitaine Haddock s'écrie "Mille Sabords !" Copyright : https://twitter.com/CaptHaddock_
  2. Lâchez prise et élargissez votre point de vue.
    À chaque action ou parole qui pourrait vous blesser, prenez du recul. Dites-vous que cela n’est pas directement dirigé vers vous.Même lorsque quelqu’un vous critique. Car, en vérité, c’est lui/elle-même que cette personne critique : souvent quand on ne voit pas quelque chose qui nous gêne chez nous-même (par exemple, une apparence ou un façon de parler), on le voit plus fort chez les autres et cela nous pousse à la critique.Quelqu’un d’énervé, nous le savons, risque toujours de lâcher sa colère sur quelqu’un d’innocent. Si cette personne n’est pas bien dans sa vie (stress professionnel ou privé), il pourra vous en vouloir pour une broutille !
    Et cela vaut pour toutes les attitudes !
    Vous savez ce que j’ai remarqué personnellement ? Les gens que l’on trouve arrogants et imbus de leur personne, en réalité, manquent de confiance en eux, se sentent inférieurs à vous, ont l’impression qu’ils ne sont pas reconnus pour ce qu’ils valent et/ou se sentent attaqués personnellement…! Gardez cela en tête et n’hésitez pas à leur dire ce que vous pensez d’eux. Cela peut les apaiser, au moins vis-à-vis de vous.Schtroumpf à lunettes
  3. Ne prenez pas une supposition ou une interprétation pour affirmation.
    Posez des questions à votre interlocuteur et vérifiez.
    Les malentendus, quiproquos et la plupart des conflits interpersonnels viennent d’un problème de communication : soit que les gens ont mal interprétés ce que vous avez dit, soit que des choses n’ont pas été dites. Voilà une autre raison pour prêter attention à vos paroles.Schtroumpf Grognon
  4. Vous n’êtes pas parfaits, vous êtes humains. Faites de votre mieux et soyez-en satisfaits. Cherchez toujours à vous améliorer. Il ne sert à rien de vous jeter la pierre pour quelque chose que vous faites mal. Utilisez plutôt cette énergie pour faire les efforts qui vous paraissent adéquats, importants et dans vos cordes pour vous améliorer. Vous vous sentirez mieux et avancerez même plus vite vers vos buts.Léonard est un génie par De Groot & Turk
  5. Ne croyez pas tout, mais écoutez.
    L’attitude du sceptique est celle qui vous protégera le plus des affirmations fausses (et cie). Mais restez ouverts, cherchez à comprendre et, pour cela, écoutez. Vous apprendrez davantage en agissant de la sorte. En croyant tout ce qu’on vous dit d’emblée, vous pourriez passer complètement à côté de la vérité… et même vous faire manipuler. Être sceptique vous pousse à chercher plus loin que ce que l’on vous dit, tout en laissant les autres s’exprimer. Vous n’avez pas besoin de rejeter tout ce que l’on vous dit. Vous pourrez davantage vous faire votre propre opinion en écoutant tout ce qu’on a à vous dire.
    C’est un exercice intéressant face aux médias : tout n’est pas toujours vrai ou complet… les journalistes aussi sont humains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: